25.06.2019 / Election fédérale 2019 / /

Valentina Darbellay

Je suis votre candidate du district d’Entremont, de nos communes de montagne en Valais, de Liddes  où je rentre (presque) chaque soir après avoir été travailler hors canton et à Berne, car je n’ai jamais voulu m’installer en plaine et je me suis toujours engagée pour que la voix des Entremontant-e-s soit prise en compte en politique.

Avec ma candidature au Conseil National, j’apporte au peuple valaisan et à la politique valaisanne une vision nouvelle des valeurs démocrates-chrétiennes de notre société que je m’engage à défendre à Berne. Pour faire aboutir ce projet de mise à l’agenda politique des intérêts de nos vallées latérales et populations de montagne, j’amène mes compétences et expérience professionnelles dans la défense des intérêts publics et le lobbying : travail que j’ai réalisé au sein des institutions fédérales, inter cantonales, avec les cantons et avec la société civile suisse, en matière de politiques nationales et de politique extérieure de la Suisse.

Tout en élaborant les lois qui encadrent les politiques nationales dans tous les domaines en Suisse, l’élu-e du peuple sous la coupole fédérale participe aussi à la définition de la politique extérieure de la Confédération : pour que la sécurité, la stabilité et la prospérité soient garanties en Suisse, sa politique extérieure doit être viable et cohérente à l’international. J’ai ainsi travaillé dans l’humanitaire, avec des diplomates et des militaires, avec des gouvernements d’autres pays en transition post-conflit que j’ai aidés dans l’établissement de l’état de droit et de la démocratie, j’ai travaillé avec les associations de la société civile suisse pour la protection des personnes vulnérables et des prestations pour les familles et les enfants. J’ai ainsi défendu la mise en pratique des droits de la personne humaine dans ses activités économiques et sociales, pour renforcer les garanties permettant d’appliquer les droits humains comme outil de résolution des situations de la vie quotidienne.

C’est par le dialogue constructif et les négociations avec toutes les parties prenantes aux débats que j’ai facilité la recherche des solutions pragmatiques face aux défis et lacunes identifiées en politiques et droit. C’est ainsi que j’entends renforcer l’équilibre politique au niveau national : dans le respect du fédéralisme et des pouvoirs propres aux cantons, par un dynamisme positif de consolidation des ponts entre liberté et solidarité. C’est bien cette vision qui est portée par le plus grand parti du Valais – le PDC.

A présent, mon engagement consiste à mettre à disposition mon savoir-faire en politique et droit au service de mon canton, pour le bien-être de nous tous, en portant et défendant à Berne vos choix.

Vos choix sont ceux d’un Valais de la cohésion sociale et intergénérationnelle où la personne humaine – homme, femme, enfant – se trouve au centre des politiques : des politiques qui appliquent l’égalité de traitement salarial et un régime fiscal adapté à la situation individuelle ; des politiques respectueuses de la diversité des modèles de famille et de vie en couple ; des politiques de réduction des coûts de la santé et des prestations adaptées. Vos choix sont aussi ceux du Valais de l’agriculture durable, de l’économie de proximité, du tourisme toutes saisons de qualité et respectueux de la préservation de nos ressources naturelles, énergétiques et renouvelables, et de nos ressources humaines. C’est aussi le Valais de la mobilité, de la migration responsable, du développement durable et de la recherche et innovation, par la création locale de pools d’expertise en nouvelles technologies et sciences humaines.

Tous ces choix qui feront de notre canton le Valais de l’excellence sont vos choix qui motivent mon engagement à les défendre à Berne – dans les deux langues nationales, le français et l’allemand, avec lesquelles je travaille tous les jours !