11.08.2020 / Personnalités historiques / /

Louis Joseph Antoine Luder – Un citoyen engagé

Né à Sembrancher en 1804, Louis Joseph Antoine Luder fut un boulimique de la politique, engagé auprès de sa commune, de son canton et même de son pays, jusqu’à sa mort.

D’abord d’orientation libérale d’après le dictionnaire historique de la Suisse, il fut élu au niveau communal comme président de la commune de Sembrancher (1841-1845). Durant sa période « libérale » il fut également juge cantonal (1843-1848), et député à la diète cantonale (1837-1840) puis député au Grand-Conseil (1840-1848). La Guerre du Sonderbund mit sa carrière politique en pause, le temps de mener les troupes du bataillon Landwehr d’Entremont.

Entre 1848 et 1852, il changea de positionnement politique pour devenir un ardent défenseur des idées conservatrices ; et c’est sous la bannière conservatrice qu’il poursuit dès lors sa carrière, qui va le porter encore au Grand Conseil en 1852 (1852-1857) après avoir échoué aux élections pour le Conseil National en 1851.

En 1857, il est élu au conseil d’état, vainqueur contre le candidat radical, également de Sembrancher, Joseph-Maurice Claivaz. En tant que Conseiller d’état, il est à la tête du Département des Travaux Publics, à une époque charnière qui vit la transformation du Valais « médiéval » vers un Valais plus moderne: Le Valais obtient les crédits confédéraux pour la première correction du Rhône, ce qui permettra d’améliorer la santé des Valaisannes et Valaisans avec entre autres le déclin du paludisme. Il lancera aussi les travaux de modernisation de la route du Grand-Saint-Bernard. Tous ces travaux ne l’empêchent pas de se lancer encore une fois dans une campagne nationale, mais cette fois avec la réussite à la clé : il sera également conseiller national entre 1857 et 1860. Il a dû apprécier les joies du double mandat, puisqu’il sera de nouveau président de Sembrancher entre 1861 et 1862.

Après avoir présidé le Conseil d’Etat, il démissionne en 1862 pour remonter à Sembrancher. Il sera en effet préfet d’Entremont de cette date à sa mort, en 1873. Ce retour aux sources n’est toutefois que partiel : il est réélu au Grand Conseil en 1863 : un spécialiste des doubles mandats.

Bibliographie :

Carruzzo Ignace, « Antoine Luder » in Dictionnaire Historique de la Suisse

Louis Moret, « Quelques personnalités de Sembrancher depuis la fin du XVIIIe siècle » In: Annales valaisannes : bulletin trimestriel de la Société d’histoire du Valais romand, 1948, vol. 6, no. 4, p. 502-506

Louis Lude, « à la Mémoire de Louis Lude (1892-1972) médecin en Entremont), sur Association valaisanne d’études généalogiques